Khalil Gibran – L’Amour

E

t Al-Mitra dit : « parle-nous de l’Amour. »

Il leva la tête, posa le regard sur le peuple et le silence régna. Puis d’une voix forte il dit :

Lorsque l’amour vous fait signe, suivez-le.

Bien que ses chemins soient escarpés et sinueux.

Et quand ses ailes vous étreignent, épanchez-vous en lui,

En dépit de l’épée cachée dans son plumage qui pourrait vous blesser.

Et dès lors qu’il vous adresse la parole, croyez en lui,

Même si sa voix fracasse vos rêves, comme le vent du nord saccage les jardins.

C

ar comme l’amour vous coiffe d’une couronne, il peut aussi vous clouer sur une croix.

(…)

L’amour n’a point d’autre désir que de s’accomplir.

Mais si vous aimez et devez éprouver des désirs, que veux-ci soient les vôtres :

Fondre en un ruisseau qui change sa mélodie à la nuit.

Connaître la douleur d’un flot de tendresse.

Être blessé par votre propre perception de l’amour ;

Et laisser couler votre sang volontairement et joyeusement.

Vous réveiller à l’aube avec un cœur ailé et rendre grâce à Dieux pour cette nouvelle journée d’amour.

Vous reposer à midi et méditer sur l’extase de l’amour.

Regagner votre foyer au crépuscule en remerciant le ciel.

Vous rendormir avec une prière pour l’être aimé en votre cœur et un chant de louanges sur vos lèvres. « 

Recent Posts

Leave a Comment